#72 - Rendez-vous du 6 avril : quel avenir pour le monde sportif ? Avec quelle place pour les bénévoles ?

Créateur : Equipe
Date : 07-04-2021 12:04:43
4messages1participant
le 07-04-2021 12:04:43
Equipe
Coopérant
Retrouvez ici la captation de notre table ronde consacré à la crise structurelle du monde sportif avec les intervenants suivants :

- Jean-Pierre Mougin, Vice-Président du CNOSF en charge de l’emploi, de la formation et de la recherche,
- Philippe Lamblin, dirigeant sportif, créateur du meeting de Liévin, du marathon de la route du Louvre et qui se consacre à l’employabilité,
- Emmanuel Piegay, entrepreneur qui organise de grands événement sportifs
- Jean-Marc Pennetier, Directeur des sports et de la vie associatives à la Collectivité européenne d'Alsace.

0
-
0
le 08-04-2021 17:21:18
Echos
Coopérant

Sylvain : A la FFBaD (Fédération Française de Badminton), nous venons de faire une enquête auprès de nos Ligues, Comités, clubs pour connaître les conséquences de la crise. Pour résumer, les conséquences ne sont pas tellement financières mais plutôt humaines : désengagement des dirigeants, perte de bénévoles et craintes pour l’avenir dans ce domaine… 


Sylvain : Effectivement, les dirigeants des clubs deviennent de plus en plus des employeurs, avec des contraintes et des casquettes lourdes (administratif, compta, management…) et peu de contreparties à la clé… 


Géraud : La professionnalisation galopante du sport et une certaine judiciarisation de la société est-elle compatible avec la défense et le développement du bénévolat (notamment dans des postes de dirigeant) ?

Est-ce qu’une piste ne pourrait pas être de transformer la subvention municipale en rétribution de la valeur créée par les bénévoles ? 


Nathalie : Le bénévolat et la montée en compétence peuvent-ils être valorisés ?


Martine : Reconnaissance et autres contreparties pour le club oui, mais parler de rétribution c’est comme « tuer » le bénévolat.

0
-
0
le 08-04-2021 17:21:52
Echos
Coopérant

Jocelyn : Je suis ancien SHN et responsable des bénévoles pour les coupes du monde de tir à l’arc. On se rend compte que le nerf de la guerre, c’est l’argent. Quelle pourrait être la place du commerce de proximité spécialisé dans la relation avec les pratiquants sportifs ? Aujourd’hui, et plus qu’hier, le commerce change et doit se réinventer. Certains modèles outre Atlantique pourraient être une source d’inspiration dans le cadre de la professionnalisation du bénévole. Aussi, une réflexion pourrait être soulevée dans le sens de la reconnaissance du bénévole mais aussi dans la rémunération et la protection juridique de ce dernier. 

0
-
0
le 08-04-2021 17:23:12
Echos
Coopérant

Denis : A propos des soft skills, la piste des open-badges est prometteuse pour de nouvelles formes de reconnaissance et de mobilisation.


Nathalie : Des open-badges ?


Denis : La reconnaissance de compétences sous forme de blasons d’expériences et de compétences reconnues par les pairs comme les badges dans le scoutisme. Les open-badges sont dématérialisés.


Nathalie : Cette proposition est proche du système proposé par le projet {contributive}. A développer !


Denis : Voici le lien : https://openbadges.info/

0
-
0
le 08-04-2021 17:23:42
Echos
Coopérant

Maurice : Il existe aussi le quorum aux AG qui est un vrai exemple d’obligation de considération de tous les clubs pour les comités, ligues et fédérations.

 

Bernard : Le problème d’aujourd’hui est la fermeture des équipements sportifs : pas de compétition, ni d’activité dans les clubs. Tout est stoppé dans les ERP et les bénévoles sont sur les plots de départ. On a vraiment besoin de lien social.

 

Nadia : En tant que précaire et bénévole dirigeante, je suivrai et participerai de près à cette initiative du projet {contributive} !

0
-
0